0 960 152 404 (prix d'un appel local)
|
Nous contacter par email
MENU

cadeauvin

Livraison sous 24h avec
Gratuite a partir de 250€ d'achat!
J’ai un compte Connexion Mon panier (0) Votre panier est vide

Bellevoye Bleu Triple Malt - Whisky Français

Whisky Bellevoye Bleu, Whisky Français
Avis cadeauvin
Prix
38,90


1 Whisky Bellevoye Bleu - Triple Malt - France - 40°- 70cl sous coffret


Les Bordelais Jean Moueix et Alexandre Sirech ont donné naissance à une nouvelle marque de whisky 100% française, baptisée « Bellevoye ». Dans la bouteille, un « triple malt », assemblage de trois whiskies de trois distilleries différentes.


La production de whisky en France n’est pas chose nouvelle. De la Bretagne à l’Auvergne, sans oublier le Belge Michel Couvreur dont les caves de vieillissement sont situées en Bourgogne, l’Hexagone offre d’intéressantes alternatives aux traditionnelles marques écossaises, irlandaises ou japonaises. Un nouveau nom s’est ajouté à la liste des « outsiders » français : Bellevoye. Un whisky né… dans le Bordelais.


Bellevoye est né de l’association en 2013 de Jean Moueix (Pétrus, groupe Duclot) et Alexandre Sirech (producteur de vins de marque ayant travaillé pour une marque de scotch dans les années 1990). Ces deux ambitieux décident d’ouvrir « une nouvelle voie pour un whisky français » en signant « un whisky, élégant, fin, peu tourbé, rond, équilibré ». Après une longue période de dégustation comparative, de recherche, de réflexion, ils décident de partir sur un whisky « triple malt ». L’idée : historiquement, toutes les marques de whisky produisaient des « blends », à savoir des mélanges de grains d’orge maltés et d’autres céréales. Après -guerre, les Écossais ouvrent la voie aux whiskies « single malt », élaborés exclusivement avec de l’orge maltée et provenant d’une seule distillerie. En s’orientant vers le « triple malt », Jean Moueix et Alexandre Sirech veulent appliquer au whisky la culture de l’assemblage propre aux grands vins de Bordeaux.


Une sélection est donc réalisée auprès de trois distilleries françaises. L’une dans le Nord, avec sa propre meunerie qui moud les grains d’orge dans un moulin édifié en 1804. Une autre en Alsace. Une troisième à Cognac où se trouvent également les chais Bellevoye. Les whiskies, différents et complémentaires, issus de ces trois distilleries, à partir de grains d’orge de céréaliers français, ont déjà passé entre trois et huit ans en barriques de chêne. L’équipe de Bellevoye procède ensuite à son assemblage, qui va vieillir un an de plus en barriques de chêne de l’Allier.


A la dégustation, Bellevoye bleu présente davantage un profil « blend », assez soyeux et nerveux, plus proche d’un style Chivas que d’un single malt du Speyside. Pas de note tourbée ou fumée, mais des arômes de vanille, d’épices douces.

Qté

Bellevoye Bleu Triple Malt - Whisky Français


1 Whisky Bellevoye Bleu - Triple Malt - France - 40°- 70cl sous coffret

Avis cadeauvin


Les Bordelais Jean Moueix et Alexandre Sirech ont donné naissance à une nouvelle marque de whisky 100% française, baptisée « Bellevoye ». Dans la bouteille, un « triple malt », assemblage de trois whiskies de trois distilleries différentes.


La production de whisky en France n’est pas chose nouvelle. De la Bretagne à l’Auvergne, sans oublier le Belge Michel Couvreur dont les caves de vieillissement sont situées en Bourgogne, l’Hexagone offre d’intéressantes alternatives aux traditionnelles marques écossaises, irlandaises ou japonaises. Un nouveau nom s’est ajouté à la liste des « outsiders » français : Bellevoye. Un whisky né… dans le Bordelais.


Bellevoye est né de l’association en 2013 de Jean Moueix (Pétrus, groupe Duclot) et Alexandre Sirech (producteur de vins de marque ayant travaillé pour une marque de scotch dans les années 1990). Ces deux ambitieux décident d’ouvrir « une nouvelle voie pour un whisky français » en signant « un whisky, élégant, fin, peu tourbé, rond, équilibré ». Après une longue période de dégustation comparative, de recherche, de réflexion, ils décident de partir sur un whisky « triple malt ». L’idée : historiquement, toutes les marques de whisky produisaient des « blends », à savoir des mélanges de grains d’orge maltés et d’autres céréales. Après -guerre, les Écossais ouvrent la voie aux whiskies « single malt », élaborés exclusivement avec de l’orge maltée et provenant d’une seule distillerie. En s’orientant vers le « triple malt », Jean Moueix et Alexandre Sirech veulent appliquer au whisky la culture de l’assemblage propre aux grands vins de Bordeaux.


Une sélection est donc réalisée auprès de trois distilleries françaises. L’une dans le Nord, avec sa propre meunerie qui moud les grains d’orge dans un moulin édifié en 1804. Une autre en Alsace. Une troisième à Cognac où se trouvent également les chais Bellevoye. Les whiskies, différents et complémentaires, issus de ces trois distilleries, à partir de grains d’orge de céréaliers français, ont déjà passé entre trois et huit ans en barriques de chêne. L’équipe de Bellevoye procède ensuite à son assemblage, qui va vieillir un an de plus en barriques de chêne de l’Allier.


A la dégustation, Bellevoye bleu présente davantage un profil « blend », assez soyeux et nerveux, plus proche d’un style Chivas que d’un single malt du Speyside. Pas de note tourbée ou fumée, mais des arômes de vanille, d’épices douces.

Whisky Bellevoye Bleu, Whisky Français